Lisbonne…

Des points de vues à couper le souffle, du soleil, de la chaleur en plein coeur de l’hiver, des collines, des rues pavés, mais aussi des grues partout, beaucoup de tourisme, des immeubles entiers abandonnés, des agents immobiliers en quête d’achats juteux, des loyers qui triplent en un an… une ville qui va très bientôt devenir inabordable pour les habitants n’ayant pas les moyens, certains résistent -pour le moment- dans des recoins parfois un peu éloignés du centre, beaucoup de débrouille… comme chaque grande ville européenne… et malgré les envahisseurs, dont je fais partie, un accueil, une patience et une gentillesse incroyable… une vraie découverte. Le hasard de traverser l’histoire avec 3 jours de deuil national, des adieux très émouvants à Mario Soares, une clameur au passage du cortège qui ne se raconte pas… Grand moment…

 

 

   

 

 

Comments are closed.